LE PEINTRE

Emmanuel DILHAC
artiste contemporain

Après 6 années d’études à l’École d’Art Graphique Estienne à Paris, Emmanuel Dilhac s’installe à son compte comme graveur sur bijoux.
Jusqu’en 1964 il dessine avec intensité sur papier des portraits, des vues de banlieue, des mendiants, utilisant crayons, pastels, fusain …
En 1965 la Galerie Royale à Paris lui consacre sa première exposition.
Un voyage dans les Ardennes va changer sa vision. Il veut désormais voir de l’intérieur, essayer de peindre au-delà du premier regard.
Il utilise alors l’acrylique et commence son chemin vers l’abstraction.
En 1970 il quitte la capitale, devient animateur culturel pour la ville de Rouen et s’installe dans un petit village cauchois se rapprochant ainsi de la nature.

Son travail révèle alors les détails infimes d’une écorce, d’une tige de graminée, d’un insecte ou le détail d’un galet usé par les flots…qu’il fige sur le bois, désormais devenu son support unique. Il aime que la matière lui résiste ! 
Il explore différentes techniques, jouant avec les aplats, les reliefs, les couleurs, utilisant de multiples matériaux naturels, comme le sable, les ocres et les pierres… Son œuvre englobe à la fois la gravure, la sculpture, la matière et la couleur. Vont se succéder de nombreuses séries, dont les titres reflètent bien sa démarche intérieure : « Les Rencontres, Les Fréquentielles, Les Menhirs, Les Originelles, Les Sacrémentielles… » 

Son travail est un hymne à la création toute entière, un témoignage de cette interconnexion entre l’Homme et la Nature. 
Il retranscrit les énergies subtiles du monde végétal, minéral et animal, les mémoires ancestrales par un jeu de correspondances de signes, de lignes, de couleurs, de musicalité, d’espace et de spiritualité.
Il donne à l’ensemble de sa production picturale, avec ses formats horizontaux et verticaux semblables à des partitions, le nom de « Rythmique Peinture ».
Pendant 50 ans, il présentera ses installations plastiques et sonores dans différentes galeries, biennales d’art contemporain, lieux culturels en France et à l’étranger.
En 2017, un premier livre retrace son œuvre : « La Rythmique Peinture » (2008-2016), suivi d’un deuxième en 2021 : « Signes d’un ici et d’un Ailleurs » (1988-2007) 

À 83 ans, Emmanuel Dilhac reste un éternel émerveillé !Toujours plein de créativité, il continue sa quête et son hommage aux fréquences et aux vibrations de l’univers.

OEUVRES PICTURALES . SÉRIES

Une sélection d’oeuvres parmi les séries picturales d’Emmanuel DILHAC.

Découvrez ses peintures et immergez vous dans l’univers de cet artiste hors du commun.

Les frater ' animaliennes

– 2020 – 

Série de 110 oeuvres

Acrylique sur Bois

Apparitions  uniquement repérées dans la faune animale.

Les obscréatives

– 2019 – 

Série de 90 oeuvres

Acrylique sur Bois

 

Dans la série “Les Obscréatives” il distingue 3 périodes :

“Les Obscréatives”, “Les Obscréatives nominatives” et “Les Obscréatives en points d’orgue”. Dans cette dernière, il joue en mode musical. Signes et lignes parallèles rapprochées, portées de bois horizontales ou verticales.

Il leur donne des noms poétiques tel que “Premiers froids, premiers brouillards”, “Module blues”,  “Trous noirs I…II… III”.

Les globulaires

– 2016 – 

Série de 21 oeuvres verticales

Acrylique sur Bois

50 x 30 cm et 50 x 14 cm

Chacune joue avec des formes parfaitement rondes ou seulement arrondies et il organise l’ensemble en un rythme mural avec une préférence pour les tons froids mais toujours, dans chaque œuvre, un agencement de 4 de (4-6-4-3) pour une harmonie dans le choix des couleurs. 

petite suite rapprochée concentrée

– 2015 – 

2 Séries de 8 oeuvres

Bois Acrylique

30 x 30 cm et 60 x 35 cm

 

Des jeux de blanc, de gris, de noirs, une facture planétaire en deux

La peinture acrylique est ici utilisée en jouant à la fois sur la finesse et sur l’épaisseur.

Une alchimie de matières longuement superposées.

Les réceptives

– 2013 – 

Série de 5 oeuvres

Acrylique sur Bois

90 x 30 cm

Elles sont composées chacune de plusieurs planches de bois de différentes largeurs et de différentes hauteurs, collées avec plus ou moins d’espace sur deux fines baguettes peintes en noir.

Géométrie et alternance, rythmes et imaginaires s’y disputent encore les couleurs acryliques, les pastels et les graviers colorés.

Les cruciformes

– 2013 – 

Série de 30 oeuvres

Sable Acrylique

60 x 45 cm

Une trentaine de compositions rythmiques. 

Des œuvres hors cadre construites avec des baguettes-support aux dimensions dissemblables dans une même œuvre, se jouant de l’horizontal et du vertical qui  sont ensuite enduites de grains colorés encollés parallèlement les unes aux autres.

Explorator I

– 2013 – 

Série de 39 oeuvres

Acrylique sur Bois

42 x 22 cm et 29 x 22 cm

Une œuvre de 12m de long.

Une nouvelle frise où traits en pointillé et petites surfaces colorées se mêlent et s’entremêlent…

Un nouveau chemin de pensées, comme une invitation à retrouver nos mémoires enfouies.

L'eau dans tous ses états

– 2012 – 

Série de 90 oeuvres

Sable Acrylique

L’artiste s’inspire dans cette longue série des différents états et des mouvements de l’eau.

Mouvements des vagues en parallèles, sinuosités, nuances et subtilités, alternances rapprochées dans les bleus subtils et différenciés à l’infini … se rejoignant l’eau et le ciel se conjuguent.

Chaque œuvre présente un agencement par collages successifs de grains de pierres et sables colorés et peut-être constituée d’un seul module ou de plusieurs.

On remarquera deux œuvres uniques : l’une de 6m50 de long est composée de 26 modules verticaux et de format différents par leur longueur qui sont assemblés d’une façon décalée qui peut amener celui qui la regarde à contempler la danse des vagues… l’autre se présentant en deux portées musicales sur lesquelles sont suspendus 9 différents petits formats dans une harmonie de bleu étonnante.

les retransmissives

– 2012 – 

Série de  oeuvres

Pastels Crayons de couleurs Collages

42 x 25 cm

Une nouvelle série de dessins où l’on trouve sur fond noir des tracés aux couleurs vives (des pastels et crayons de couleurs) : des fourmillements linéaires ou bien à l’inverse tel jet a fourni une épure et sans aucune hésitation. C’est hors de tout calcul ou de concentration fastidieuse.

Une véritable danse investie entre lignes, traits et couleurs.

Mais aussi des collages de dessins en noir et blanc repris parfois au crayon de couleur qui sont ensuite déchirés puis assemblés, composés pour former de nouveaux dessins particuliers présentés sur fond noir et collés sur une soixantaine de coffres de bois de dimensions de 42×25 cm

Les jardinales

– 2012 – 

Série de 6 panneaux de 8 dessins

Technique

125 x 25 cm

E.Dilhac effectue une cinquantaine de croquis sur nature, dans son jardin, allant de nouveau à la découverte de règles d’ossatures et d’énergies à travers de multiples éléments repérés qu’ils soient du règne du végétal ou de l’animal.

Des dessins en noir et blanc sont alors groupés par série de 8 pour former 6 panneaux mis sous-verre. 

Il reproduit ici les dernières images d’une fin d’automne : quelque araignée cherchant refuge, une mouche, une sauterelle, une feuille découpée, un arbre qui se dépouille, un groupe de champignons éphémères…

Les parentales

– 2011 – 

1 Série de 20 coffres 68 x 12 cm

1 Série de 20 coffres 35 x 28 cm

Pierres collées

Dès son retour d’une résidence artistique au centre René Char à Digne les Bains où il était chargé entre autre de constituer un “Instrumentarium” à sa manière mais à partir d’éléments naturels trouvés sur place dans sa région normande, il crée dans le même esprit Les Parentales en regroupant ses découvertes et collectes de petites pierres dans des coffres de bois. 

D’abord une série de 20 coffres horizontaux de 68 x 12 cm contenant des alignements de pierres choisies selon une alternance de formes, de matière et d’ocres puis une autre série de 20 coffres de format presque carrés de 35 x 28 cm où il a cette fois déposé les pierres selon d’autres formes en cherchant à les aligner, à  jouer avec le fond noir, les couvrant presque entièrement ou en s’en servant pour un tracé précis (un soleil, un serpent…)

Dans cette nouvelle série Emmanuel Dilhac est bien “Un enfant de la terre” (titre d’un de ses albums de chansons), il aligne, groupe, amasse, amoncelle, alterne les formes, il fait corps avec elles.

Les frictionnelles

– 2011 – 

Série de 20 oeuvres

Acrylique sur Bois

30 x 30 cm

 

Des impressions aux couleurs vives mais tendres, des noirs er des ocres qui s’harmonisent avec le support et presque une impression de pyrogravures aquarellées.

Les affranchies

– 2011 – 

Série de 84 oeuvres à l’horizontale

Acrylique sur baguette de bois

100 x 4,5 cm

Chacune présente une unité soit dans le graphisme, soit dans la couleur, chacune est aboutie au plus juste mais peut se conjuguer avec une ou plusieurs autres pour former des ensembles.

Les filigranées

– 2010 – 

Série de 20 oeuvres

Sable Acrylique

91 x 61 cm

Emmanuel Dilhac tente ici de (se)révéler les composantes énergétiques inscrites en lui et qui secrètement ont aidé à l’aventure comme tous les règnes du monde de la création.

Il y eu donc des principes et des formes résolues. Mais il reste encore une descendance de fluides en mouvement : l’eau, la lave sang des volcans, le vent qui dit-on se lève, les nuages et les vols animaliers, celui des graines, notre propre marche ou course pour la vie…

Perpétuellement ces flots s’agitent, aujourd’hui coulent, cascadent, bousculent, virevoltent, éclatent, se regroupent, rythment, nuancent ou s’incrustent.

De tout cela nous n’avons pourtant qu’une vision simple et réductrice ; peut-être aussi à l’esprit quelque perception instinctive (ou subordonnée à la science ) de traits et plans de conduction plus subtils ; par exemple : à propos de l’organisation cellulaire voire moléculaire que l’on peut découvrir au microscope, peut-être encore une idée d’existences possibles d’états parallèles ou de sphères du futur.

En une vision multiple EDilhac a élaboré conjointement des combinaisons de jeux de lignes conductrices en champs de matière et petits points protoniques de couleurs, tantôt propulsées, tantôt posées sur cadrage mono chronique ou en alternance d’harmonies qu’il ne peut reconnaître que comme universelles. Se sont-elles révélées et finalement imposées à lui ?

Les fréquentielles

– 2010 – 

Série d’une centaine d’oeuvres

Acrylique sur Bois

50 x 50 cm

Une grande variété de tons, des graphismes fins qui se mêlent à d’autres plus larges, parfois plus en épaisseur sur des fonds sablés clairs, colorés ou noirs. Beaucoup de mouvements également donnent à certains tableaux des airs de danses.

Les grandes germinales

– 2009 – 

Série de 60 oeuvres

Sable Acrylique Graviers

48 x 42 cm

Dans cette nouvelle série il s’applique à exploiter et toujours mieux maîtriser les possibilités graphiques au plus simple, où les plans de gris et de gris colorés dominent mais laissant bientôt la place à une série d’à-plats répétitifs choisis dans les verts et disposés sur un fond aux légers reliefs linéaires souvent parallèles.

Puis à nouveau la couleur resurgira comme sous l’influence de ces 7 mois en 2 saisons de création résolument intensive.

Les Germinales traduisent un évident désir de synthèse en correspondances de lignes, couleurs, musicalité, espace et spiritualité.

les sacrémentielles

– 2008 – 

Série de 40 oeuvres

Sable

137 x 76 cm

Une importante série crée sur deux ans.

De nouveau, un travail tout en matière, des sables diversement nuancés, plus ou moins clairs ou foncés.

Il s’en dégage une grande sobriété, un sentiment à la fois d’humilité et de grandeur dans chaque œuvre et en même temps dans l’ensemble de la série exposée à l’Abbaye St Ouen de Rouen qui a fait forte impression pendant le festival “Courant’d’Art” en 2010.

Chaque œuvre va son flot de jets, de couleurs, d’éclaboussures, de rebondissements libres ou libérés, comme ceux en vibrations d’un torrent ou d’un ruisseau, en jeux de surface ou de fond, mystères à découvrir ou miroirs révélateur….miroirs…

carrIèreS inventaireS

– 1993 – 

Série de 10 oeuvres

Technique mixte 

135 x 50 cm

Emmanuel Dilhac regroupent dans cette série toutes les techniques acquises en travaillant par étage et par strates.

 

Livre Rythmique Peinture @emmannuel dilhac
LA RYTHMIQUE PEINTURE . LE LIVRE

“Je ne peux peindre qu’en relief et matières car mon peuple m’habite de cette façon et rien n’est plat, ici comme dans d’autres sphères … ”

E.Dilhac

Emmanuel DILHAC donnera le nom de “Rythmique Peinture” à cet essai d’esthétique panoramique. Ses tableaux confectionnés à base de matériaux, de bois, de sable, de terres, d’ocres utilisés avec de multiples procédés colorés d’acrylique sur reliefs deviendront de véritables partitions.

Retrospective des oeuvres de 2009 à 2016 

Parution 2017 . 231 pages en couleurs . Format 32 x 24 cm

Prix : 50€

Signes d'un ici et d'un ailleurs . LE LIVRE

“Chaque matin, il m’est donné d’ouvrir les rideaux de l’oeil sur la vaste scène du monde de la création et d’en considérer tout acteur pour le mettre en lumière ”

E.Dilhac

Ce deuxième livre d’Emmanuel Dilhac représente la reproduction de quelques quatre centaines d’oeuvres picturales, celles d’installation au sol, plastiques et sonores.  Vous retrouverez le reflet de ses concerts en correspondances de signes et de sons, par des témoignages, des affiches, des critiques. L’écho de ses engagements vis à vis de la nature.

Retrospective des oeuvres de 1988 à 2008 

Parution 2021 . 301 pages en couleurs . Format 32 x 24 cm

Prix : 60€

Un dilhac chez soi ...

art brut contemporain

BALTHASART

Galerie d'Art . Vente de tableaux en ligne

  • Une sélection d’oeuvres originales d’E.Dilhac
  • Frictionelles / Fréquentielles / Germinales
  • Paiement sécurisé
  • Livraison gratuite
  • Une émotion visuelle et vibratoire dans votre Home Sweet Home !

exposer . acquérir une oeuvre

Emmanuel Dilhac

Vous avez un coup de coeur pour Emmanuel DILHAC et vous souhaitez découvrir l’intégralité de ses oeuvres picturales, connaître les informations et caractéristiques d’un tableau. Rencontrer l’artiste, proposer un espace d’exposition …